Bénédicte DUBART est une femme sculpteur, un Maître.

Née en 1959, elle travaille la terre et réalise des bronzes depuis plus de vingt ans.

Elle a participé à de nombreuses expositions, exposé dans des galeries en France et à l'étranger, réalisé des œuvres sur commandes publiques et privées, et continue à étonner par la perfection de son travail et l'émotion qu'inspirent ses œuvres.

Il n’est de vérité que celle que nous découvrons au fond de nous-même. C’est pourquoi Bénédicte Dubart ne sculpte que ce qu’elle ressent. Profondément autobiographique, son oeuvre fait appel aux sentiments de chacun, face à la détresse, l’adversité, la joie, l’amour.

Loin de se fondre dans l’idée artistique étrange et chaotique qui domine cette fin de siècle, Bénédicte DUBART refuse la provocation pour la provocation, l'innovation pour l'innovation, qui lui paraissent des postures trop confortables, elle se réclame des idées des grands Maîtres : Michel Ange, Carpeaux, Rodin and Claudel, Bourdèle, Maillol qui l'ont précédée dans la force, l'énergie du mouvement et l’harmonie du tout.

Après 10 années d’apprentissage aux techniques nécessaires et ardues de la sculpture figurative, elle « se laisse chaque jour et chaque nuit guider par l’énergie du ciel ». Quand l'art semble devenir un produit culturel, Bénédicte DUBART donne son temps sans compter.

Trop impatiente pour crayonner des esquisses sur papier, elle modèle et retouche l'argile directement à partir de modèles vivants.

L'essentiel

Ses sculptures sont figuratives ne représentant que l'essentiel, laissant seulement les ombres et la lumière. Garder et ne montrer que l'essentiel ! Son travail ne cherche pas les détails qui ôteraient la force et conduiraient le spectateur à admirer la dextérité de l'artiste et les détails insignifiants.

Pour Bénédicte, la vie ne peut pas être décrite par le seul talent, mais par son habileté à capter le mouvement, la grâce et les épreuves dans lesquelles se trouvent la vérité.

La vie

Aussi, pas de "poupées de porcelaine " pas de posture pour la posture dont l'âme est absente. Benedicte montre les courbes et leurs forces plutôt que la forme absolue, elle travaille dans l'atmosphère du moment où elle sent le flot passer par ses doigts, le language de l'âme.

C'est cette dualité qui fait que Bénédicte DUBART mérite d'être considérée comme un Maître.

Lien video

Retrouvez une video des oeuvres de Bénédicte DUBART sur Youtube